Histoire du SCIC

Le Secrétariat des conférences intergouvernementales canadiennes (SCIC) a été établi en 1973 dans le cadre d’une conférence des premiers ministres. Les gouvernements reconnaissaient ainsi que la fédération avait besoin d’un mécanisme pour soutenir, sur une base permanente, les conférences de premiers ministres et le nombre croissant de réunions intergouvernementales de haut niveau. Depuis, l’organisme joue un rôle essentiel dans l’appareil intergouvernemental canadien.

Le SCIC a été désigné ministère fédéral par décret en conseil le 29 novembre 1973, mais il est en fait un organisme des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux. Dans ce contexte, il fait fonction d’entité intergouvernementale neutre dont le budget provient des deux ordres de gouvernement. Son personnel est composé de fonctionnaires fédéraux, provinciaux et territoriaux. Le secrétaire présente un rapport annuel à tous les gouvernements et rend des comptes au Parlement par l’entremise du Président du Conseil privé de la Reine pour le Canada.

Afin d’offrir efficacement des services dans le cadre des réunions fédérales-provinciales-territoriales et provinciales-territoriales de haut niveau, le SCIC transforme continuellement son modèle de prestation de services. Il jouit d’une excellente réputation auprès des gouvernements pour ses connaissances et son expertise en ce qui a trait au protocole des conférences et à l’utilisation des nouvelles technologies.